ORAN- La sélection algérienne de football poursuit sa résurrection en l’emportant, mardi soir à Oran, contre le Nigéria (2-1) dans un autre rendez-vous amical devant remettre davantage en confiance les protégés de l’entraineur national, Djamel Belmadi après deux déconvenues de taille lors des trois premiers mois de cette année.

Comme lors du précédent match face à la Guinée, vendredi dernier, les Verts étaient soutenus encore par près de 40.000 fans pour cette deuxième sortie de l’équipe nationale sur la pelouse du nouveau stade d’Oran.

Vêtus d’une nouvelle tunique rappelant aux nostalgiques la tenue de la légendaire sélection nationale qui a signé la première participation algérienne au Mondial, les protégés de Djamel Belmadi ont débuté la partie avec un esprit offensif manifeste.

Prenant possession de la balle dans la majeure partie du premier half, les camarades de Riyad Mahrez, qui a repris pour l’occasion son brassard de capitaine, vont être "refroidis" par les visiteurs dès la 9’. La défense centrale algérienne a fait des siennes, faisant le bonheur de Terem Moffi.

Menés au score, les Verts se devaient de réagir rapidement. Mais en dépit de leurs "raids" à répétition, ils n’ont pas été vraiment dangereux, si l’on excepte l’alerte signée à la 17’ par Mahrez qui a buté sur le montant gauche du gardien nigérian.

Dans la foulée des offensives algériennes, il y avait lieu aussi de faire preuve de prudence, car les "Supers Eagles" opéraient par des contres qui ont failli porter leurs fruits à la demi-heure de jeu, n’était-ce l’intervention de l’arbitre de touche qui a refusé un deuxième but en signalant une position d’hors jeu.

Un sérieux avertissement pour la bande à Belmadi qui a poursuivi sa domination, mais toujours sans grand danger. Il a fallu attendre les dernières minutes de cette première mi-temps pour voir enfin les Algériens niveler la marque (41e). C’est au prix d’un penalty magistralement transformé par Mahrez que les Verts ont remis les pendules à l’heure. Un but signé dans un moment idéal, puisqu’il a permis aux joueurs algériens de regagner les vestiaires avec un avantage psychologique sur leur adversaire.

Cela s’est vérifié du reste au retour des deux équipes sur le terrain pour aborder les débats de seconde période, un retour marqué par un enchaînement des tentatives algériennes jusqu’à cette fatidique 61e minute qui a vu le latéral droit, Youcef Atal, surgir pour adresser un bolide des 30 mètres trompant la vigilance du portier adverse, et donnant l’avantage aux siens.

Un petit avantage que les capés de Belmadi vont bien gérer jusqu’au sifflet final de l’arbitre, pour signer leur troisième victoire de rang contre le même adversaire, et leur cinquième de suite depuis juin dernier.

La rencontre, qui s’est terminée dans un fair-play total et sous les applaudissements nourris des fans, a été rehaussée par la présence du ministre de la jeunesse et des sports, Abderrazak Sebgag, arrivé à Oran dans la matinée, et qui a veillé à ce que l’organisation du rendez-vous soit dans les meilleures conditions  IN.APS.


Ajouter un commentaire

Security code Actualiser

à la une

décembre 05,2022

  Le sélectionneur national des U17, M. Arezki Remmane, a établi le programme de préparation...

décembre 05,2022

  Le staff de l'OGC Nice a dévoilé la liste des joueurs retenus pour le stage en Espagne,...

décembre 05,2022

Slimani encore une fois cible de ces propres supporters Le 25 août dernier, Islam Slimani signait...

décembre 05,2022

Benrahma « sauvé » par son ex-entraîneur à Brentford Les Hammers sont au plus bas cette...