Longtemps délaissé, le stade d’athlétisme des Castors, le seul du genre dont disposait Oran avant la réalisation du stade du nouveau complexe sportif Miloud-Hadefi, est en train de retrouver des couleurs depuis la précédente édition des Jeux méditerranéens (JM), tenue l’été dernier dans cette ville. Cet événement régional que l’Algérie a organisé pour la deuxième fois de son histoire après avoir accueilli à Alger la 7e édition en 1975, a permis à cette structure de ''renaître de ses cendres''. En effet, d’importants travaux de réaménagement ont été engagés au niveau de ce site à l’occasion de la fête sportive méditerranéenne, étant retenu pour abriter les entraînements des sportifs concernés par les différentes épreuves d’athlétisme : "Plusieurs athlètes des différents pays ont effectué leurs entraînements au niveau de notre stade. Ils ont tous apprécié cet équipement qui a bénéficié d’importants travaux de réaménagement ayant touché toutes ses structures, en premier lieu la piste d’athlétisme qui a été totalement refaite", a déclaré à l’APS le directeur de cette infrastructure, Noureddine Abaïdia, un ancien international dans la spécialité du marathon. Depuis la fin des jeux méditerranéens, le stade des "Castors" ne désemplit pas. Il est devenu le site privilégié des sportifs de la ville dans différentes disciplines et surtout des amateurs du footing afin d’y effectuer leurs entraînements. Profitant des nouvelles installations dont a bénéficié ce stade, les sportifs oranais exploitent au maximum cet "héritage" des JM qui relève de la Direction de la jeunesse et des sports. La rénovation du réseau d’éclairage permet également l'utilisation de ce site sportif en nocturne, surtout à l’approche de la saison hivernale. D’ailleurs, une ambiance bon enfant règne sur les lieux, notamment chaque mardi après-midi où une grande affluence des écoliers est enregistrée. "Nous sommes tout le temps disposés à ouvrir les portes du stade aux différentes catégories de la société, car notre objectif est d’encourager la pratique sportive", se félicite encore Noureddine Abaïdia. Il faut dire que ce site est devenu également l’espace le plus prisé par la gente féminine, "qui s’y entraîne en toute quiétude et sécurité", a-t-il encore informé, soulignant la mise au profit des femmes de deux salles dédiées à des disciplines qu’elles préfèrent, à l’instar de la Zumba.

La pelouse bientôt prête pour le CHAN

Les travaux de modernisation de ce site sportif ont encouragé les responsables de la Fédération algérienne de football (FAF) à le proposer comme site d’entrainement aussi au profit des sélections domiciliées à Oran lors du prochain championnat d’Afrique des nations (CHAN) des joueurs locaux, qui aura lieu du 13 janvier au 4 février 2023 dans quatre ville du pays, dont la capitale de l’Ouest. "Les délégués de la CAF, qui nous ont rendu visite il y a quelques semaines, ont bien apprécié cette infrastructure et donné leur aval pour qu’elle soit un site d’entrainement lors du CHAN. Cela a incité les autorités locales à lancer des travaux de mise à niveau de la pelouse du stade qui sera prête dans trois semaines", a fait savoir le même responsable. Cette opération est financée à partir du budget de la wilaya. Le montant du marché est estimé à plus de 25 millions de dinars, a indiqué le premier responsable de la DJS, Yacine Siefi, dont l’organisme est le maître d'ouvrage. La DJS a, en outre, pris le soin de notifier dans le contrat du projet, dont les études et la réalisation ont été confiées à deux entreprises locales, l’obligation de garantir un suivi d’entretien du gazon pour une durée de 25 mois, a-t-il précisé. Le stade des Castors est l’un des rares équipements sportifs dans cette ville qui dispose d’un terrain en gazon naturel. Outre cet équipement, les organisateurs ont retenu le stade d’athlétisme relevant du nouveau complexe sportif d’Oran Miloud- Hadefi pour abriter les entraînements des sélections qui seront domiciliées dans la capitale de l’Ouest du pays. Le même complexe a aussi bénéficié récemment d’un terrain de réplique supplémentaire doté d’une pelouse naturelle, en attendant l’achèvement des travaux de réalisation d’un autre terrain au niveau du même site, mais doté d’une pelouse synthétique, selon la même source. Deux groupes composés chacun de trois sélections disputeront leurs matchs dans le cadre du premier tour du CHAN au stade de 40 000 places relevant du complexe sportif Miloud-Hadefi. Il s’agit du groupe D qui comprend l’Angola, le Mali et la Mauritanie, ainsi que du groupe E composé du Cameroun, du Niger et du Congo. La reprise de la pelouse du stade des "Castors" devrait également profiter aux clubs de football de la ville, mais le président de la Ligue d’athlétisme d’Oran, Brahim Amour, craint qu’une éventuelle utilisation du stade par les équipes locales de football ait des répercussions négatives sur le site. Des craintes motivées par les expériences qu’a connues ce même stade par le passé quand il était ouvert aux entraînements des footballeurs, rendant la charge énorme sur la pelouse ce qui a été pour beaucoup dans sa dégradation, a-t-il prévenu. Il a, en outre, insisté sur le fait qu’il s’agit du seul stade où les athlètes d’Oran peuvent s’adonner à leurs entraînements, tout comme d’ailleurs les amateurs du sport.


Ajouter un commentaire

Security code Actualiser

à la une

février 01,2023

La Fédération algérienne de football (FAF) par le biais de la Direction technique nationale...

février 01,2023

Faouzi Ghoulam reprend du service. L’international algérien vient de s’engager avec Angers...

février 01,2023

L’international algérien Youcef Belaili a tapé dans l’œil d’un grand coach français à...

février 01,2023

Six petits mois et puis s'en va ! Arrivé l'été dernier en provenance du Sporting...

janvier 31,2023

L’entraineur de la sélection du Niger A, Jean-Michel Cavalli, qui a déjà entrainé la...

Journal en PDF

Archives PDF

Publicité